Sauvez wall-e et la terre !*

Publié le par yoye-2000

Vu dimanche, à la faveur du temps de chiottes et de la présence de deux nomes en mal d'activité, Wall-e, la fable ecologico gnangnan de Pixar.
Divisé en deux partie, une première sur terre, plutôt audacieuse  car sans dialogue et une seconde beaucoup plus Disney (Morale à la con, bosn et méchants, fraternité, la force est en toi, etc.. manquait plus que 2 ou 3 chants crétins), le film paraît, au delà de l’exploit technique, surtout… long.
On finit par se dire que ça manque quand même un peu de subtilité et de scénario mais qu'après tout, c'est destiné aux enfants et aux préado ... Sauf que c'est pas assez rythmé pour les enfants,  et que, du coup, ils s'endorment... pendant que nous (c'est à dire moi, l'adulte qui n'a plus son âme d'enfant et qui rechigne à s'endormir au cinéma (sauf quand c'est un De Oliveira) parce que bon, c'est quand même pas donné), ben... on s'emmerde un peu.
On a donc un truc un peu raté  car ayant opté pour un mi chemin insipide : Pas assez jeu vidéo pour les mômes, et pas assez "expérimental" pour les lecteurs de Télérama comme moi (tout le film muet, ça, ça aurait eu de la gueule, et ça aurait donné un peu plus de puissance au souffle de poésie du début).


Bon, c'est pas tout ça, il me reste maintenant à trouver un ado pour aller voir Batman.


 

* oui, je sais il est vraiment nul mon titre, et je suis sûr que Libé a fait le même...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article