Comme dirait Maurice....

Publié le par yoye-2000

 
mon blougranque vient de passer à Zéro...
Je doute.

Est-ce à dire que ce formidable blougue n'intéresse personne ?

Et bien moi, je vais te dire,  raclure d'intenaute qui, entre 2 branlettes devant des sites dont la vulgarité ne peut rivaliser en matière d'extraordinaire qu'avec les mensurations des bites turgescentes et des nichons siliconnés qui y défilent,  glande sur le ouebe à la recherche du portab', de lipode, ou de je ne sais quelle connerie électronique assemblée par de malingres chinois prépubères en vertue de la puérile satisfaction d'économiser a peu près l'équivalent d'un ticket de métro,  et ceci au lieu de tenter de t'extirper à ton avilissante condition de porteur d'espace de cerveau disponible...
(long sentence, isn't it ? ),
oui, donc (je reprends mon souffle),à toi, non-lecteur,  je dis :  "si tu ne m'aimes pas, et bien, sache que je t'aime pas non plus"

Rien que pour cette phrase, Pialat a droit à la postérité. Y'a ses films, aussi, éventuellement...
Ce genre d'épisode ferait presque regretter1987. C'est dire l'intéret de 2008.

 
 


images tirées du formidable site de l'INA

http://www.ina.fr/cannes/index.php?vue=notice&id_notice=I00002797

Publié dans La vie du blougue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

chamou 08/06/2008 23:22

Allez, j'y vais de mon petit commentaire histoire de faire une grimpette au blougrank (tu devrais dépasser les 3, là,non ?).

Et merci Maurice pour ces grands moments, bravo !!!

t Vivement qu'on soit reconnu pour qu'on puisse envoyer péter tout le monde devant le grand public! !!!

François 08/06/2008 12:40

Le blougrank.... je sais pas, ces pages manquent peut-être de concours, de feuilletons... ah non, il y a tout ça déjà. Les animaux morts ça marche pas non plus. Je confirme que proposer sa propre musique, c'est trop de boulot pour trop peu de résultats. Il te reste à être créatif avec une rubrique "SUR LE VIT"...

hug 06/06/2008 07:56

t'es jamais meilleur que quand t'es en colere. allez, mon p'tit poulet, continue !